Biographie

      
       Lydie Mahé est née en région parisienne le 14 novembre 1948.

       Parallèlement à des études classiques elle côtoie les milieux artistiques des années 1970, notamment les Nouveaux Réalistes.
       Son investissement au sein d'une grande entreprise française ne fait que différer son profond désir de peindre.
       Mais au début des années 1990 elle réussit à concilier la rigueur de sa profession et sa passion pour les Arts et la Culture...


      Un chevalet, des toiles, des pinceaux et quelques tubes de couleurs et....
..les premières toiles voient le jour...
                    
   

Quelques réflexions sur son travail, glanées au hasard de ses expositions...

 

" L’homme, dans toutes ses déclinaisons et ses interrogations.

L’homme qui  tente de trouver / garder ses repères dans un monde où « l’incommunicabilité » est devenue une constante, où la solidarité est un phénomène illusoire

Il semble que les hommes soient solidaires de leurs propres solitudes, sans pour autant pouvoir y remédier bien qu’en ayant analysé les multiples causes …

Mais ces mêmes hommes espèrent et persévèrent … toutes ethnies et  horizons confondus.

 

Mes personnages sont sans traits, sans visages mais je les espère vivants et expressifs.

Leurs vêtements sont « abîmés » car ils ont essuyé moult tempêtes  
Qu’importe...
Ces personnages sont bien là, vent debout et c’est à travers cet aspect positif qu’il faut les voir et les apprivoiser !
 "

        

                                                       

L’idée principale de chaque œuvre ...

 

" Décoder ses tableaux « mot à mot » est toujours une tâche difficile pour un peintre et il est par ailleurs important que le visiteur puisse laisser libre cours à son imagination voire « s’approprier » à son tour l’œuvre qu’il regarde ... C’est le tout premier pas vers l’émotion que procure une peinture. 

 

Si un croquis, en amont du travail sur la toile, est une phase nécessaire qui réduit « l’angoisse de la toile blanche » (adéquation du thème et de ses proportions, couleurs dominantes…), le peintre est souvent amené à modifier ce croquis et n’en garder que quelques éléments …

 

La main de l’artiste, prenant le relais de la conception, favorise de façon concrète de nouvelles formes, couleurs… complétant ainsi le sujet originel, ce  dont le peintre est parfois lui-même le premier étonné …

 

En outre, certaines erreurs commises lors de la réalisation d’un tableau peuvent, à l’insu du peintre, se révéler très constructives et faire évoluer la toile de façon positive.

Lesdites erreurs pourront être alors systématiquement intégrées dans la réalisation des tableaux suivants. "

 

Haut de page

Accueil
Biographie
Peintures
Expositions
Catalogue
Livre d'Or
Etudes & travaux
Partenaires
Liens divers
Contact
© 2018 Lydie Mahé-Tous droits réservés*